Logo Green Bear Coffee

Est-il possible de marcher avec une rupture de ligaments croisés ?

Peut-on marcher avec une rupture des ligaments croisés ?

Le genou constitue une articulation très importante pour le corps de l’homme. Il se charge de l’extension et de la flexion de la jambe sous la cuisse. La rotule ainsi que son ligament assurent la liaison de la jambe au quadriceps. Le genou fait donc l’objet de diverses sollicitations pouvant être plus importantes en fonction de la morphologie ou de l’intensité de l’activité effectuée. Lorsque les ligaments croisés qui se trouvent à cette articulation subissent un traumatisme, la mobilité est fortement impactée. Une personne dans cette situation peut-elle marcher ? Vous le découvrirez dans la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’une rupture de ligaments croisés ?

Le ligament croisé est un nerf au niveau du genou qui assure une stabilité entre le fémur et le tibia. Deux ligaments sont croisés lorsqu’ils forment un X dans la région de l’articulation fémoro-tibiale et s’enroulent autour des os afin d’accompagner les mouvements. Ce peut être les mouvements de flexion, de rotation ou d’extension de la jambe. Ils permettent aussi d’éviter que l’os du tibia glisse sur l’avant du fémur.

La rupture de ligaments croisés est un traumatisme ou une lésion qui peut survenir durant les fortes mobilisations de l’articulation, en particulier chez les sportifs qui réalisent une grande torsion de leur genou. Elle peut provoquer entre autres une douleur intense et un déboîtement du genou.

Quels sont les symptômes d’une rupture de ligaments croisés ?

Si vous souffrez de ligaments croisés, l’un des principaux symptômes que vous ressentirez est la sensation de craquement au niveau de l’articulation suivie d’une forte douleur. Ensuite viennent les signes conséquents du choc tels que le gonflement du genou, l’instabilité fonctionnelle et l’épanchement sanguin au niveau de l’articulation et même l’apparition d’un bleu (ecchymose).

L’intensité de ces différents symptômes va varier en fonction de la gravité de la lésion. Il faudra nécessairement réaliser un examen clinique pour diagnostiquer une rupture de ligaments croisés antérieurs ou postérieurs. Grâce à une IRM ou une radio, ou encore une échographie dans certains cas, il sera possible de s’assurer des possibles lésions méniscales, ligamentaires ou osseuses.     

Peut on marcher avec une rupture des ligaments croisés

Pourrais-je marcher après une rupture des ligaments du genou ?

Pour la plupart des personnes, la marche après une rupture de ligaments croisés ne pourra pas se faire immédiatement. Il faudra attendre quelques jours principalement à cause du gonflement et de l’œdème qui vont en résulter puis engendrer de fortes douleurs à chaque mouvement. Vous pourrez consommer du CBD pour soulager les inflammations et faciliter votre bien-être.

Pendant les premiers jours après la blessure, le patient ne pourra marcher qu’avec des béquilles ou cannes. Toutefois, cette lésion n’oblige pas votre genou à rester immobile. Les autres ligaments dans la région contribueront à la conservation de la stabilité du genou.

Plus les jours passeront et plus la marche redeviendra possible. Aussi faut-il savoir qu’il est possible de vivre avec ce problème de santé. Cependant, vous ne pourrez pas pratiquer une activité sportive intense qui nécessite des pivotements comme le football, le rugby, le ski, etc.

Faut-il un traitement chirurgical en cas de rupture de ligaments croisés ?

Généralement, il suffit d’une rééducation fonctionnelle pour stabiliser le genou à la suite d’une rupture de ligaments croisés. Cela dit, les sportifs professionnels, les jeunes patients ou encore les personnes qui exercent une activité professionnelle physique ont besoin d’une intervention chirurgicale.

L’opération consiste à greffer des tissus tendineux pour reconstruire les ligaments rompus. À la suite de l’intervention, une période de rééducation sera nécessaire pour recouvrer une totale autonomie dans la marche et reprendre le style vie habituel. Il faudra attendre 6 mois avant de reprendre l’entraînement et environ 12 mois avant de pratiquer des sports à pivots en compétition.

Articles similaires

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.